Tests cliniques - Zeolite La panacée du XXIeme siècle

Aller au contenu

Menu principal :

Tests cliniques

Zeolithe K et Santé


Le Professeur Lelas a commencé par tester sa poudre sur les lésions cutanées post-opératoires ou ulcéreuses difficiles à guérir. La cicatrisation s’est alors nettement accélérée. Appliquée par la suite sur les deux types d’HERPES, simplex et zoster, la poudre a permis une disparition totale de ces affections après seulement une période de 5 à 15 jours. Il obtint également des résultats très probants en matière de mycoses internes et externes.

Il s’est ensuite intéressé au pouvoir antioxydant de la zeolithe k, qu’il a mesuré grâce à la méthode clinique du TAS (Total antioxydant status). La concentration d’antioxydants après absorption de zeolithe k était douze fois plus importante que tous les autres antioxydants déjà connus comme les vitamines A et E. Les particules très fines se retrouvent très rapidement dans le sang et  agissent de façon uniforme dans l’organisme. Et n’oublions pas que le stress oxydatif est caractérisé par une prépondérance des radicaux libres par rapport aux mécanismes antioxydants. Et ce déséquilibre provoque des mécanismes pathogènes liés à des maladies comme l’artériosclérose, les maladies d’Alzheimer, de Parkinson, les maladies rhumatismales et les tumeurs malignes.
On l’utilise dans les produits cosmétiques pour son pouvoir de régénération sur la peau.

Cette roche volcanique serait restée inconnue. Mais voilà que des études menées en Allemagne, en Autriche et aux USA attestent du soutien qu’apporte la zéolithe k dans la stabilisation de la prolifération de cellules cancéreuses et dans la diminution des symptômes accompagnant ces pathologies lourdes. La zéolithe semble se comporter comme un superantigène.  Elle est capable d’activer et de stimuler une réponse immunitaire de cellules T, ces cellules tueuses naturelles qui jouent un rôle majeur dans la défense anti-tumorale.
Des traitements à la clinoptilotite chez des souris et des chiens présentant divers types de tumeurs, ont entraîné une nette amélioration de l’état général. Une  augmentation de la durée de vie et une diminution de la taille des tumeurs. Aucun effet négatif n’a été observé à ce jour. Les données montrent qu’un traitement à la clinoptilotite pourrait influer sur la croissance des tumeurs ainsi que sur les métastases. La clinoptilotite affaiblit les signaux de survie des cellules tumorales et promeut les gênes inhibiteurs de tumeur dans les cellules traitées.

En France, le docteur Jean-Pierre WILLEM relate beaucoup de guérisons de cancer grâce à la Zéolithe. Ami du Dr André GERNEZ qui avait découvert dans les années 1960 la nature du cancer et comment s’en protéger, il a été radié de l’ordre malgré de nombreux prix et distinctions ainsi que l’inauguration d’une chaire de médecine naturelle.
L’expérience à Zagreb par des médecins de la polyclinique Svecnjak sur 32 patients, publiée dans les magazines spécialisés, est connue pour avoir incité de nombreux chercheurs à s’intéresser à la Zéolithe et à commencer de nouveaux essais cliniques.
Les patients avaient été séparés en deux groupes égaux : dans l’un, les 16 patients allaient recevoir un traitement exclusif de zéolithe clinoptilolite (monothérapie). Dans l’autre, la zéolithe serait administrée en complément du traitement habituel.
Après 3 ans d’observation, les résultats suivants ont été obtenus :
Dans le groupe sous monothérapie :
4 patients étaient atteints de mélanomes, 3  de cancers du foie, 2 de cancers de la prostate, 1 cancer de la vessie,  2 de carcinomes microcellulaires des bronches et 1 de carcinome hépato-cellulaire ; soit 13 patients (81% des sujets) ont montré une rémission complète au bout de ces 3 années de monothérapie à la zéolithe alors que les 3 autres patients (2 atteints de cancer du poumon et 1 du cancer du sein) soit 19% des sujets étudiés ont montré une rémission partielle et une stabilisation de leur maladie.
Dans le second groupe, on a pu observer une rémission complète pour 8 patients (50%) et une rémission partielle associée à une stabilisation de la tumeur et à l’établissement d’un contrôle de la maladie pour les 8 autres patients.
Par ailleurs, de nombreux essais dans les pathologies cancéreuses ont été effectués en Croatie, aux État-Unis, en Autriche et en Allemagne. Les résultats sont exceptionnels y compris dans les cancers les plus redoutables (cerveau, poumons). Tous ces résultats ont été rendus accessibles au public par le Dr JP WILLEM dans son ouvrage : « Prévenir et vaincre le cancer » aux Editions Guy Trédaniel .
La conclusion générale de tous ces essais cliniques est que la zéolithe possède un pouvoir exceptionnel d’élimination des toxines, des radicaux libres, des métaux lourds.
A notre époque où toute l’alimentation est dénaturée, ou l’air, l’eau et tout ce qui nous pénètre est saturé de ce qui produit ces toxines, et où depuis 10 ans toutes les maladies graves et chroniques ont explosé, la zéolithe est devenue une garantie de bonne santé ! Elle compose l'essentiel du système de chélation permanente utilisé par les grands de ce monde pour se protéger des effets néfastes de la geo-ingenierie et des poisons présents dans les eaux et l'alimentation.

D’autre part, les résultats de ces études montrent que la zéolithe inhibe l’activité de la protéine Kinase B. Cette protéine participe à la prolifération des cellules malignes en favorisant la mutation de l’ADN. Tous ces résultats cliniques ont été relatés dans diverses presses spécialisées de médecine moléculaire et de recherche sur le cancer.


 
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu