Usages Médicaux - Zeolite La panacée du XXIeme siècle

Aller au contenu

Menu principal :

Usages Médicaux

Zeolithe K et Santé


ZÉOLITHE ADSORBANT DES MÉTAUX LOURDS


De nombreux métaux lourds ont été déchargés dans l’environnement, sous forme de déchets industriels, induisant de graves pollutions du sol et des eaux. L’exposition au mercure, au cadmium, au plomb, à l'aluminium et à l’arsenic constitue la principale menace vis à vis de la santé humaine. Ces métaux ont été extensivement étudiés et leurs effets sur la santé humaine régulièrement répertoriés par des institutions internationales telles que l’OMS.
Ces études ont mis en exergue que la zéolithe possède une affinité élevée pour piéger les métaux potentiellement dangereux. Au travers du processus d’échange de cations, la zéolithe abaisse le niveau de métaux lourds chez un individu. Cela permet d’influer, de manière conséquente, sur la réduction de certains cancers et de nombreuses pathologies, y compris cardiaques.
Il est intéressant de souligner que la zéolithe semble éliminer les toxines dans un ordre particulier. Durant les premières semaines, elle élimine d'abord l'essentiel des métaux lourds ci-dessus mentionnés; et ensuite seulement les toxines de seconde urgence, à savoir les pesticides, les herbicides et les plastiques.




ZÉOLITHE ET MYCOTOXINES


La zéolithe est réputée pour sa capacité à neutraliser des mycotoxines en formant des complexes hautement stables. Les mycotoxines constituent une famille diversifiée de toxines produites par certains champignons et plus particulièrement par des espèces du genre Aspergillus, Claviceps et Alternaria. Il existe plusieurs centaines de mycotoxines différentes qui peuvent provoquer des problèmes de santé tels que des pathologies rénales et hépatiques et peuvent affaiblir le système immunitaire. Les mycotoxines qui ont été le plus extensivement étudiées sont les aflatoxines (c’est à dire les toxines que l’on trouve dans le maïs, les arachides, le lait et les céréales) qui ont été corrélées à l’émergence de cancers du foie, de l’estomac et des reins. La capacité de la zéolithe, d’adsorber les aflatoxines, à généré des améliorations notoires de la santé de divers animaux (Mumpton, Pariat 1999 et Kyriakis 2002), avant de commencer à être exploitée sur les humains.




ZÉOLITE ET CANCER


Le développement de l’industrie moderne a induit une pollution de plus en plus dramatique de l’environnement qui entraîne un risque catastrophique pour la santé, dont l’émergence de cancers. La prévention du cancer est ainsi l’un des défis auxquels doivent faire face les scientifiques du 21 ème siècle et l’élimination des substances cancérigènes de l’environnement en constitue une phase importante.
Les nitrosamines sont probablement les substances cancérigènes les plus répandues: dans l’environnement de travail, dans les viandes industrielles, dans la fumée de cigarettes et dans les bières. De nombreuses substances cancérigènes, telles que les nitrosamines ou leurs précurseurs, pénètrent dans l’estomac humain par le biais des aliments et des boissons. La pollution environnementale aggrave ce problème caché en raison de la contamination de la nourriture et de la pollution de l’atmosphère. Cependant, bien que les nitrosamines soient des substances cancérigènes très connues, elles requièrent une activation métabolique avant de réagir avec l’ADN pour provoquer cancers et mutations. Dans la mesure où une matière adsorbante sélective est utilisée, il est très possible, et essentiel, de piéger les nitrosamines. La zéolithe est considérée comme le meilleur candidat. La zéolithe a été utilisée dans des remèdes à libération prolongée, des remèdes antitumoraux, des remèdes enzymatiques et des additifs dans les cigarettes pour éliminer les substances carcinogènes telles que les nitrosamines.
En résumé, le mécanisme d’action de la zéolithe, à l’encontre de la cellule cancéreuse, est unique et différent de toute autre substance. Elle possède la rare capacité d’intégrer une quantité gigantesque de toxines chargées positivement, en neutralisant indirectement leur influence dans l’émergence de cancers. Au cours de ce processus, la zéolite développe une charge légèrement positive. Elle est alors attirée dans la membrane chargée négativement de la cellule cancéreuse. Lorsque la zéolite pénètre dans la cellule cancéreuse, le gène p21 est activé. Ce gène agit comme un suppresseur de tumeur de par sa capacité de contrôler la progression du cycle cellulaire. L’activation du gène p21 stoppe la croissance des tumeurs en supprimant indirectement les signaux de croissance.



ZÉOLITHE PUISSANT ANTIOXYDANT


Plus de 90 % des diverses pathologies (cancers, arthrite, maladies cardio-vasculaires, diabète, maladies neuro-végétatives, etc) tout autant que le vieillissement sont les conséquences de dysfonctionnement cellulaire et de lésions des cellules provoqués par l’influence directe ou indirecte des radicaux libres.
Le tabac, les habitudes alimentaires non adéquates, et les diverses sources d’irradiation provenant des substances chimiques toxiques, affaiblissent la capacité de se défendre d’un organisme et accroît les dangers des radicaux libres. Par exemple, des études scientifiques ont démontré que les personnes qui fument ont de 30 à 45 fois plus de chances de voir leur ADN lésé que ceux qui ne fument pas. Ainsi donc, les tissus et les cellules sont constamment exposés aux effets des radicaux libres.
De par son propre système antioxydant, la cellule se protège elle-même des lésions provoquées par les radicaux libres. Cependant, lorsque le système de défense s’affaiblit et que l’influence des radicaux libres augmente, le système de protection cellulaire devient insuffisant et il en résulte des lésions cellulaires.
La zéolite constitue un antioxydant unique. Un antioxydant agit en absorbant l’excès de radicaux libres dans son système parce qu’il possède un électron libre non apparié. Par contraste, la zéolithe piège les radicaux libres au sein de sa structure complexe: elle les neutralise et elle les élimine.




ZÉOLITHE ET PH


L’échelle utilisée pour mesurer l’acidité ou l’alcalinité est appelée pH et elle est normalement évaluée de 1 à 14. Une solution neutre, ni acide, ni basique, possède un pH de 7; l’acidité se situe en-dessous de 7 et l’alcalinité se situe au-dessus de 7. Le sang doit être conservé à un niveau très spécifique de 7.4 afin de maintenir son homéostasie.
Malheureusement, le régime alimentaire Occidental moderne contient énormément d’aliments acidifiants, tels que le sucre, les féculents et les hydrates de carbone raffinés. Ce type d’aliments ne peut pas maintenir un équilibre acide/basique adéquat dans le corps et il induit une augmentation de l’acidité. Il est alors impératif de restaurer l’homéostasie si l’on veut empêcher les pathologies de s’implanter dans l’organisme.
Le corps possède une panoplie variée de mécanismes permettant de maintenir l’homéostasie dans le sang et dans les fluides extra-cellulaires. C’est la présence de substances tampons, dissoutes dans le sang, qui lui permet de conserver un pH relativement constant.
La zéolithe protège le système en maintenant le pH à des niveaux oscillant entre 7.35 et 7.45, à savoir le pH optimal pour l’organisme humain. Le niveau de pH dans le corps influence à la fois l’immunité et le fonctionnement cérébral.
Un sang acidifié, (7.34 ou inférieur), génère un terrain favorable au cancer. Dans un environnement acide, les fonctions des cellules cérébrales peuvent être également perturbées, ce qui entraîne de la dépression, de l’anxiété, de l’hébétude, de la paranoïa, des illusions ou des hallucinations.



ZÉOLITHE UN ANTI-DIARRHÉIQUE


De nombreuses personnes souffrent, de manière chronique, de crampes abdominales et de ballonnements mais également de constipation et de diarrhées. Ces symptômes peuvent résulter de ce que l’on appelle le syndrome de l’intestin irritable à savoir une situation par laquelle le tractus intestinal ne fonctionne pas de manière harmonieuse. Aux USA, ce sont entre 21 et 51 millions de personnes qui souffrent de ce syndrome occasionnant 2 à 3 visites médicales par année. Bien que ce syndrome affecte les gens de tous âges, de toutes races et des deux genres, il s’avère cependant que les 2/3 des personnes souffrantes sont de genre féminin.
Il est démontré que les silicates naturels font preuve d’activités biologiques diverses et qu’ils ont été utilisés avec succès en tant qu’adjuvants pour vaccins et pour le traitement des diarrhées et du syndrome de l’intestin irritable.
L’influence potentielle des zéolithes naturelles, sur la promotion de la croissance, a été attribuée à leur affinité élevée pour les ions d’ammoniac résultant en une réduction de la pénétration d’ammoniac, produit par la déamination des protéines durant les processus digestifs, au travers de la paroi intestinale. L’ammoniac est reconnu comme un toxique pour les cellules et la réduction de la quantité, à laquelle les cellules intestinales épithéliales sont exposées, pourrait amener à une réduction du renouvellement épithélial, à une économie d’énergie et à une utilisation plus optimale des nutriments.
L’influence positive la plus connue de la zéolithe naturelle concerne ses propriétés anti-diarrhéiques. La zéolithe diminue l’incidence de la maladie et du décès induits par les pathologies intestinales chez divers animaux. Fondée sur ces résultats, une étude exhaustive à été réalisée quant aux remèdes anti-diarrhéiques basés sur de la zéolithe naturelle en tant qu’agent actif dans la thérapie des pathologies diarrhéiques chez l’être humain. Cette recherche a permis que le remède Enterex soit approuvé dans le traitement des diarrhées chez l’homme.
L’ingestion de la zéolithe peut être comparée à la consommation d’argile considérée, dans la médecine traditionnelle, comme un remède pour diverses maladies. En raison des propriétés d’échanges d’ions, la zéolithe peut modifier le contenu ionique, le pH, la capacité de protection des sécrétions gastro-intestinales et affecter le transport au travers de l’épithélium intestinal. La zéolithe peut avoir également une influence positive sur la flore bactérienne et la résorption des vitamines et des oligoéléments. Le contact entre les particules de zéolites avec les muqueuses gastro-intestinales peut induire la sécrétion de cytokines (une partie de notre système immunitaire) avec des actions localisées et systémiques. Il en résulte un tractus digestif en meilleure santé possédant une flore et une faune bénéfiques.


 
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu